Album photos du Lycée

Articles publiés par les membres

Manchettes

 

 
 

Chatoyons !!

 

 

RECHERCHEZ DES CAMARADES

 
:: Login
TU ES PARTI , MON CHER PROFESSEUR
LE LYCEE EN DEUIL _____ A notre cher M. Herrero, Il est parti sans un mot Mais il nous laisse plein de souvenirs. Il a mis la barre très haute. Il nous a montré notre avenir Dans le respect des autres. Va vers Dieu, il t'appelle, Ne t'en fais pas tu seras toujours des nôtres. Tel le feu de notre chandelle, Ta flamme brillera dans nos coeurs. Tous les élèves de Pasteur Te saluent et t'accompagnent. Ton chemin est tout tracé Vers le Seigneur et tu le sais. Tu laisses un souvenir d'amour et de bonté Adieu, que dis-je au revoir Monsieur Herrero, notre Professeur bien aimé. Poème de José RAMI

(1) 2 3 4 5 »
Général : Mr Herrero
Posté par Visiteurs le 6/6/2007 17:20:00 (9 lectures)

Le sport
Mr Herrero, ce "new topic" est en votre honneur.
Dans la forêt de M'Sila, Mark Butler décrit la course qu'il a remportée, avec tous les sentiments par lesquels il est passé: l'énergie folle, le découragement, les ressources insoupçonnées et l'euphorie, sans condescendance. Il n'oublie pas, au passage, le respect de l'adversaire aux jambes tétannisée qui, lui-même, a tout donné. La photo de notre camarade Mark en plein effort est splendide. Je dirais que même le flou participe au brouillage des sentiments que l'on éprouve à ce moment-là...

Plus tard, cher monsieur, vous lui avez dit, avec un air grave qui l'avait étonné : "Ne renonce pas au sport."

Encore pour vous Mr Herrero,

Une question sur le hand-ball actuel avec ces merveilleux joueurs que sont Dzomba, le Croate, Guigou, le français, un Tunisien et un Islandais dont le nom m'échappe, Duchebaïev, le Russe devenu Espagnol ou Jackson-Richarson notre poète Réunionnais, tous ces joueurs qui font leur miel au milieu des armoires à glace de la défense. Qu'en pensez-vous?

Avez-vous regardé cette demi-finale Allemagne-France avec la faute d'arbitrage qui a annulé l'égalisation française à la dernière minute? Malgré la décision contestable, il reste la beauté de la tactique collective qui a permis, alors que tout était fini, au petit Mickaël Guigou d'arracher la balle dans les mains adverses et de marquer. C'est une communion d'énergies pour atteindre l'objectif. C'est le sport collectif.
Encore pour vous Mr Herrero,

Une question sur le hand-ball actuel avec ces merveilleux joueurs que sont Dzomba, le Croate, Guigou, le français, un Tunisien et un Islandais dont le nom m'échappe, Duchebaïev, le Russe devenu Espagnol ou Jackson-Richarson notre poète Réunionnais, tous ces joueurs qui font leur miel au milieu des armoires à glace de la défense. Qu'en pensez-vous?

Avez-vous regardé cette demi-finale Allemagne-France avec la faute d'arbitrage qui a annulé l'égalisation française à la dernière minute? Malgré la décision contestable, il reste la beauté de la tactique collective qui a permis, alors que tout était fini, au petit Mickaël Guigou d'arracher la balle dans les mains adverses et de marquer. C'est une communion d'énergies pour atteindre l'objectif. C'est le sport collectif.
Je tiens, cher Mr Herrero, d'un joueur voulant rester anonyme, le témoignage sur un match à Laghouat où le lycée cher à notre coeur -Ce lycée, appelons-le la "Sacro-Sainte Enceinte"- chuta non sans avoir vaillamment lutté face à l'adversaire de Médéa. Ce match donna lieu à une mascarade d'arbitrage -Le témoin me parle d'un certain Benbelkacem au sifflet, je ne sais d'où il connaît son nom- qui s'offrit le luxe de siffler une dizaine de pénaltys ce qui fit enfler le score en faveur de l'adversaire jusqu'à 14 à 9.

9 seulement pour les célèbres couleurs rouge et bleu, une misère. L'équipe était amputée de quelques éléments en défense, certes, mais que l'injustice fut dure à avaler... Même maintenant, le témoin sent monter les larmes lorsqu'il en parle et avale une gorgée de ce qu'il y a à boire. Lui faire méditer la phrase d'un ancien du rugby "L'arbitre, c'est comme le vent et la pluie, faut faire avec", ne le console pas du tout, et le pousse même à se servir un autre verre et à en proposer à la ronde.

Vous étiez, Mr Herrero, derrière le but, à encourager le gardien -appelons-le "Dernier Rempart" plutôt que "Rempart infranchissable"- et, tel que je vous connais, vous avez fait remarquer à l'arbitre qu'il avait déconné, vous avez récupéré les maillots pour les donner au lavage, et vous avez pensé au match suivant.

Ps: Quelle joie, Mr Herrero, de vous voir parmi nous...
 
Sélection d'Oranie-Hongrie 
... Je ne sais pas, Mr Herrero, si vous étiez avec nous au Palais des Sports pour voir un "Sélection d'Oranie-Hongrie". Le célèbre gaucher Mimoun jouait dans la sélection et avait eu le privilège d'ouvrir le score, tout en finesse comme à son habitude. Par la suite, tout ne se déroula pas si bien et nos favoris prirent un carton. Nous avions été si ébloui par la technique des Hongrois, ce mélange de puissance et de ruse, que nous nous sommes évertués à les imiter à l'entrainement.

C'était l'année où nous avons été champion d'Algérie à Oran... Vous m'avez ramené chez moi dans la nuit.

 

Commentaires ?
Bienvenue : PASTEURISES, ALLONS VOIR SI LE SITE VAUT LE DETOUR...
Posté par MIRYEM1963 le 2/2/2007 21:30:00 (35 lectures)

 Je vous présente notre SITE :

www.symbiosis-iwp.com

Il s'adresse à tous les chefs d'entreprise, les DRH, les cabinets de recrutement et tous ceux qui doivent embaucher du personnel...

 


 

Cabinet conseil d’aide à la décision, Symbiosis IWP apporte son expertise dans la sélection finale d’un candidat lors d’un recrutement. Il intervient également comme appui à la réorientation professionnelle.

A qualités égales, qui choisir entre 5 candidats sélectionnés par un cabinet de recrutement ou par votre entreprise ?

Combien de temps faudra-t-il au candidat pour s’adapter à la philosophie de l’entreprise ?...

Pourquoi faire appel à SYMBIOSIS IWP ,

Efficacité :

- Un nouvel outil d’évaluation des candidats avant la décision finale
- L’assurance d’une intégration immédiate et durable
- Un service adapté à la mesure de votre structure

Simplicité :

Les enquêtes Symbiosis IWP s’effectuent sur Internet (espace sécurisé et confidentiel), en 6 minutes environ.

Réactivité :

Après transmission et étude des résultats des enquêtes, une recommandation commentée est adressée au recruteur dans les 48h.

Pour en savoir davantage, allez sur le site et n'hésitez pas à me contacter au 01 69 51 15 80

ou par courriel miryem.clement@wanadoo.fr

MYRIAM BERRY (CLEMENT)

Lire la suite... | 2 commentaires
Général : Bonnes vacances Monsieur L'Abbé !
Posté par KARIMA le 27/1/2007 16:14:46 (13 lectures)
Général

Bonnes vacances Monsieur L'Abbé !  (VISAGES DU CHRISTIANISME) posté le lundi 22 janvier 2007 15:55

Blog de kak094 : ktblog, Bonnes vacances Monsieur L'Abbé !

Oui il disait lui même de la mort : " j'attends les grandes vacances !"

Cette nuit, il s'en est retourné à la maison du Père, dont il n'a céssé de porter la tendresse aux hommes...94 ans durant !

La première phrase qui m'est venue en entendant la nouvelle, c'est cette phrase de l'évangile :

" Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m'aurez pas toujours..."

 

Oui, depuis 1954, il a sans cesse mené son combat auprès des plus démunis... ici et la-bas !!

Alors que le problème des sans-abri fait la Une de notre actualité, leur plus grand défenseur s'en est allé !! Mais son départ ne sera pas sans grâce pour tous ceux qui espèrent une vie meilleure ! Le vide que nous laisse son départ, va à coup sûr donner une autre tonalité au problème des sans-abri. Au delà de la manipulation politique, c'est la grande Vérité clamée par cet homme qui va s'imposer !!

Les jours à venir vont nous obliger à faire mémoire de notre "Etre " en société mais aussi de notre "Devenir".

Je suis sûre qu'il continuera d'intercéder pour tous ses amis, de là où il sera !!

Eh Monsieur l'Abbé, c'est pas pour vous décevoir :

Mais les vacances c'était sur terre !!

Une ami, d'un ami, d'un ami..

Karima

__._,_.___

Vos options mail : Mail individuel|Traditionnel
Modifier vos options par le Web ((Compte Yahoo! requis)
Modifier vos options par mail : Activer l’envoi groupé | Activer le format Texte riche
Visitez votre groupe | Conditions d’utilisation Yahoo! | Désinscription

__,_._,___

Lire la suite... | 5377 octets en plus | Commentaires ?
RECETTES : La FRITA selon Lynda
Posté par Lynda le 6/11/2006 8:20:00 (31 lectures)

 

LA FRITA
 
  • Ingrédients:
  1. des oignons (1,5kgs au moins, gros)
  2. des poivrons
  1. des tomates bien mûres (moins que les poivrons)
  1. sel et poivre

 

Dans une cocotte, ou grande poele mettre de l'huile à chauffer (pas trop). couper les oignons en lamelles et laisser cuire. Pendant ce temps, couper les poivrons en dés. les rajouter quand les oignons sont transparents, saler et poiver.couvrir. à mi-cuisson des poivrons rajouter les tomates (coupées en dés  aussi). laissez s'évaporer si trop de sauce. mangez avec un pain bien frais. Miam un délice.

 

  • Variante:

s'il reste de la frita on peut en faires des cocas (genre de chaussons à la pâte feuilletée farci de frita) on peut aussi y mettre de la harissa.

Bon app' ma chère Fanfan!

Ma maman en faisait aussi quand on était petit. Il n'y a que quand je retourne en Algérie que j'en mange. C'est trop nostalgique pour moi d'en faire...

 

 Résultat

(Photo de Fanfan) 

 

 

 

 

Commentaires ?
Général : RAMI JOSE hommage aux professeurs
Posté par Omar le 10/9/2006 18:00:00 (35 lectures)
Général

 

Hommage 

 

 

Nous oublions souvent 

Nous y pensons aussi souvent 

                  

De nos cours d'antan 

Quelques fois nous restons pantois 

D'associer la réalité au temps 

Le déclic des neurones en toi 

 

La question est d'où nous vient ce savoir ? 

Et c'est là, que nous nous rappelons 

Que la transmission de ce savoir 

Nous fût transmise par ce que nous appelons. 

 

Les enseignants 

 

Et tout remonte à la surface 

Nos bancs d'école, et les pupitres 

Nos efforts à copier le tableau avant qu'il ne s'efface 

Nous nous rappelons de nos livres de leurs titres 

 

Mais surtout, de nos professeurs 

Ceux que nous avons admirés 

Ceux que nous pouvions écouter pendant des heures 

Et ceux à qui nous préfèrerions la récré 

 

Les professeurs 

 

Ces femmes et ces hommes 

Qui nous préparent aux mieux et aux pires 

Qui nous forgent, tel un maréchal ferrant 

Le long chemin vers l'avenir 

 

Les professeurs 

 

Qui du haut de leurs savoirs 

Nous transmettent les gènes du futur 

Et du haut de leur pouvoir 

Nous façonnent tel un métal pur 

 

Les professeurs 

Pour qui la transmission 

Ne s'arrête pas au seuil de la porte 

Mais bien au-delà, c'est leur mission 

Et tel Jésus et ses apôtres 

 

Les professeurs 

 

Et à chaque réussite, ils sont fiers de nous 

Ils la sentent comme une victoire 

Pour pouvoir les remercier à genoux 

Même si c'est leur devoir 

 

Mesdames et Messieurs 

Je vous rends hommage 

Et votre savoir est ancré en nous comme un pieu 

Et nous ne cesserons de vous remercier, même à nos âges 

 

 

                                   José Rami 

 

Cet essai est dédié à nos enseignants, et à Jug pour nous le rappeler.  

 

Lire la suite... | 12949 octets en plus | Commentaires ?
(1) 2 3 4 5 »